21 Février 2009 - Journée hommage

Publié le par Frank Zarifian

Le samedi 21 Février 2009 une journée en hommage à Edouard Zarifian a été organisée à l'Hôpital St Anne (Paris 14°) sur le thème:
"Psychiatrie, psychanalyse, psychothérapies. Quel avenir pour les traitements de l'âme?". Cette journée a connu un franc succès grâce aux excellentes interventions dont les textes seront publiés dans la revue Nervure. Nous remercions chacun des orateurs ainsi que les participants venus nombreux.

Le programme se trouve ici.

Témoignages

J'ai été ébloui par la journée d'hommage à Edouard Zarifian, mon collègue d'externat en 1964. Je vous invite à lire la page qui lui est consacrée sur mon site avec le projet que j'ai de réaliser un dossier sur la Neuro-Psychiatrie du XXIe siècle telle que je la vois. Je n'ai malheureusement pas pu l'interviewer pour lui demander à temps de me laisser un héritage audiovisuel pour réaliser ce travail qui se voudra une synthèse des différents courants aboutissant à une vision claire des soins à apporter aux souffrants de leur système cérébro-spinal où siègent jusqu'à nouvel ordre les centres de la pensée. Tous les orateurs de la journée de Sainte-Anne m'ont convaincu de la rectitude de ma pensée compatible avec les différents combats d'Edouard Zarifian, vécus par moi des deux côtés de la relation "médecin-malade". Ce dossier sera donc un hommage à Edouard Zarifian et à un autre neuropsychiatre que j'ai accompagné pendant 50 ans: Cyrille Koupernik qu'il ne faudrait pas davantage oublier. Merci Elisabeth Roudinesco et à tous ceux et celles qui ont fait vivre une journée exemplaire. Ma sympathie la plus profonde pour sa famille. JFMA http://preprod.jfma.fr/index.php?p=blog-neuropsychiatrie
Commentaire n° 1 posté par Professeur Jean-François Moreau (Emérite à Paris Descartes) le 25/02/2009 à 20h15

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article

Guillaume Farny 04/07/2012 16:13

Bonjour.

En 2009 j'ai trouvé un bouquin d'un certain Edouard Zarifian, "Le Goût de Vivre", parce que, justement, ce goût de vivre je le cherchais et ne le trouvais pas.

La tête de l'auteur au dos de la couverture me revenait et je voyais dans ses yeux le grand désir de comprendre.

Aujourd'hui mercredi 4 Juillet 2012 j'avais décidé d'aller trouver cet homme, et, avec son consentement, tenter d'obtenir de lui et sa parole et le son de sa voix et de faire jaillir tout ça sur
grand écran.



En entrant son nom sur un moteur de recherche j'apprends qu'il est décédé.

Le secours ne peut venir que de nos semblables.

Quel réconfort de trouver ses semblables.