22 Juin

Publié le par Frank Zarifian

Aujourd'hui, Papa aurait eu 69 ans. Pas un jour ne passe sans que je ne pense à lui et que ses conseils avisés ne continuent de guider mes pas : l'exigence envers soi-même, comme il se l'imposait ; l'ouverture sur les autres ; se passionner pour mille choses... Il fut mon inaccessible étoile, aujourd'hui sa lumière éclaire mon chemin.

Commenter cet article

quark-virus.over-blog.fr 03/11/2010 23:35


Les psychiatres feraient bien de prendre exemple sur Edouard ZARIFIAN, qui nous a quitté trop tôt.
Il aurait pu écrire d'autres ouvrages.
Son livre les "Jardiniers de la folie" dépasse largement le cadre de la psychiatrie, nos élus feraient bien de le lire. Avant tout, c'était un humaniste.
Avec sa disparition la médecine a beaucoup perdu. Il observait notre société avec une grande accuité.


Audrey Gittinger 01/10/2010 22:41


J'ai énormément appris auprès d'Edouard et c'est tous les jours que j'essaie de me souvenir de ses précieux conseils,de vivre avec ses conseils. Je me souviens de son aura, et du bien qu'il
prodiguait rien que par sa seule présence. Il a été mon mentor et l'est encore finalement. je ne saurais pas mieux dire que ce qu'il y a écrit ci-dessus : les passions, l'altruisme, l'exigence =
Edouard. Je lui serais à jamais reconnaissante de m'avoir offert son savoir, sa confiance et son amitié. Je le remercie encore mille fois et vous aussi de m'avoir invitée à votre table un dimanche
midi d'il y a presque 5 ans.Ce fut une très belle journée. A bientot j'espère. Audrey


Franck LENA 22/06/2010 15:34


Cher Franck, joyeux anniversaire alors, car c'est ainsi qu'il faut se souvenir de lui. Je te comprends et même encore aujourd'hui, ses conseils me guident précieusement, tellement sa parole était
d'or, pleine de sagesse et d'amour.