Vos Témoignages

Publié le par Frank Zarifian

Si vous voulez vous exprimer, cette rubrique vous est ouverte. Ajoutez un commentaire ci-dessous.

Commentaire de FINKELSTEIN CLAUDE le 22/10/2008 à 19h58
  • grâce à vous nous existons vous nous avez soutenus vous nous avez aidés la parole des usagers n'existerait pas sans votre soutien nous n'oublierons jamais


Publié dans HOMMAGE

Commenter cet article

clovis simard 27/09/2013 20:55

LES NERVURES DE DIEU.fermaton.over-blog.com

LATTEUR Jacqueline 29/07/2013 12:54

je range ma bibliothèque et je feuillette les livres de Zarifian et je me dis : il faut que je lui écrive pour lui dire que, il y a 25 ans, "Les jardiniers de la folie" ont changé ma vie. Et du
coup, voilà que je relis "Le goût de vivre" et qu'il me redonne du courage...Je vais sur Internet pour enfin lui dire tout ce que je lui dois : quitter un psy qui m'abrutissait de médicaments et
consulter un psychanalyste durant trois années...et je vois que Zarifian est mort et je n'ai pas pu lui dire que je lui dois de VIVRE et j'en ai de la peine : il ne faut jamais attendre pour dire
merci !

Françoise JACQ 03/03/2013 15:45

Un samedi matin, il a poussé la porte de notre boutique.

Je ne savais pas ce jour-là que ce serait notre plus belle rencontre.

Au fil de ses visites nous avons eu de nombreux échanges , le vin étant une passion commune.
Il aimait écouter mon mari, parlait ensemble du vignoble ,des hommes du vin ,de terroirs ,de cuisine et le temps ne comptait plus .
A chaque visite la même phrase : “ quelle découverte aujourd’hui ?“

Un jour ,étant seule à la boutique et un peu débordée , je lui ai demandé de m’aider .
Le magasin devenu vide ,nous nous sommes regardés en riant ,puis nous avons appelé mon mari qui était dans le vignoble
Edouard lui a dit qu‘il avait fait de son mieux pour être un bon conseil .

Ce n’est que beaucoup plus tard que nous avons appris par un de ses élèves que ce nouvel ami était le professeur Edouard Zarifian.

La vie parfois devient souffrance ,c’est alors qu’Edouard a pris le temps et m’a servi de soutien afin de pouvoir continuer mon chemin
Je n’oublierai jamais cette voix si douce et ce regard perçant ,cette façon de vous mettre face à la réalité et de vous donner le courage d’aller plus loin.
Le temps passe et la vie continue , la maladie est revenue et malgré son absence ,Edouard est toujours présent pour me guider .

Tant d’années pour écrire ces quelques lignes que je lui dois, car s’il ne le sait pas encore ,c’est qu’il m’a fait comprendre aussi la richesse que j’avais en moi et cela m’a rendue très
forte.

Françoise

Imbert 26/03/2012 10:59

Félicitations pour le blog en souvenir de mon ami qui a toujours soutenu notre Association, tout en modérant pas ses conseils éclairés mes interventions parfois excessives.

Notre dernière rencontre à Cabourg, où il avait tenu, déjà bien malade, à rester debout pour me dédicacer son dernier ouvrage.

Tout les jours notre Association de Victimes pense à cet homme d'exception.
Georges Alexandre Imbert

Eliane JACQUOT 18/02/2011 17:58


Bonjour,
Je ne suis qu'une personne ordinaire.Mais au cours de ma vie, j'ai attendu la sortie des nouveaux ouvrages d'Edouard Zarifian,qui apportaient toujours des réponses claires à mes
questionnements;
De nombreux hommages lui ont été rendus au sein de la communauté Psychiatrique et humaniste du 20ième siècle.
N'y aurait-il point parmi tous ces gens ,une personne ayant envie d'élaborer une biographie ou un récit sur l'immense apport de sa vie professionnelle sur l'évolution de la pensée et de la pratique
psy.
Ce n'est qu'une question,peut-etre un jour il y aura une réponse.
Merci de m'avoir laissée m'exprimer.
Eliane Jacquot.